Les services de gestion des sites

CWGC

cwgcLa Commonwealth War Graves Commission (Commission des sépultures de guerre du Commonwealth) est une institution qui s’assure que les 1,7 millions de personnes qui sont décédées au cours des deux guerres mondiales ne soient jamais oubliées. Elle entretient les cimetières et mémoriaux sur 23 000 sites et dans 153 pays. Ses valeurs et objectifs, établis en 1917, sont toujours aussi pertinents qu’ils l’étaient il y a presque cent ans.

Depuis sa fondation, par licence royale, elle a construit 2 500 cimetières de guerre et caveaux, érigeant des pierres tombales sur les sépultures, et inscrivant les noms des morts sur des mémoriaux permanents lorsque manquent les dépouilles. Plus d’un million de funérailles ont été célébrés jusqu’à ce jour dans les sites militaires et civils de quelques 150 pays.

La Commonwealth War Graves Commission possède un bureau en France, situé à Beaurains.

http://www.cwgc.org/

 

ABMC

abmcLa American Battle Monuments Commission (Commission des monuments de guerre américains), créée par le Congrès en 1923, est une agence de la branche exécutive du gouvernement fédéral. L’ABMC – gardien des cimetières et mémoriaux commémoratifs américains d’outre-mer – honore le service, l’exploit et le sacrifice des forces armées des États-Unis. La mission commémorative de ABMC inclut :

  • La conception, la réalisation, l’exploitation et la conservation permanente des cimetières américains dans les pays étrangers.
  • L’établissement et la conservation de mémoriaux militaires étatsuniens, de monuments et pierres tombales où les forces armées ont servis en outre-mer après le 6 avril 1917 et avec les Etats-Unis d’après l’ordre de la loi.
  • Contrôler la conception et la construction des monuments et pierres tombales militaires américaines permanentes engagées par d’autres citoyens ou organisations américaines, publiques et privées, et encourager leur conservation.

http://www.abmc.gov/

 

VDK

vdkLe Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (VDK) est une association chargée par le gouvernement allemand de créer et d’entretenir les sépultures de guerre allemandes. Il associe largement les jeunes à ses travaux, dans le cadre d’actions de mémoire partagée. Le VDK soutient le dossier d’inscription des « Paysages et sites de mémoire du front occidental de la Première Guerre mondiale ».

Le bureau français, installé à Metz, ce service assure l’entretien et la conservation des quelques 500 sites commémoratifs de la guerre de 1870-1871, des 192 cimetières militaires de la guerre 14-18 et des 22 cimetières du conflit 39-45 en France ainsi que des sites allemands au Bénélux, en Grande-Bretagne et en Irlande. En France, près de 150 ouvriers entretiennent les sépultures. Le SESMA est décentralisé en plusieurs secteurs dirigés par des responsables d’entretien, dont l’action est coordonnée par la direction de Metz.

http://www.volksbund.de/en/volksbund.html

 

Ministère de la Défense

ONAC-VG

OnacL’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) est chargé, pour le compte de l’Etat, de gérer l’entretien, la rénovation et la mise en valeur des nécropoles nationales et des hauts-lieux de mémoire. L’Office reçoit une subvention permettant de financer les activités d’exploitation et d’animation scientifique et culturelle de ces hauts-lieux.

La mission d’animation et de valorisation des sites doit permettre de développer la notoriété des sites en tant que lieux d’histoire et lieux de visite, donner les clefs de compréhension des évènements qu’ils commémorent, concevoir et mettre en œuvre des activités pédagogiques ainsi qu’une offre culturelle autour de l’histoire du site (expositions, conférences etc.) et enfin contribuer au progrès de la recherche historique et à sa diffusion.

http://www.onac-vg.fr/fr/

 

DMPA

dmpa2La Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives a en charge l’élaboration et la promotion de la politique publique de la mémoire des conflits contemporains. Elle mène donc des actions dans le domaine de la mémoire et soutient des projets pédagogiques. Elle est aussi chargée de la restauration des hauts lieux de mémoire. C’est le principal organe français qui participe à ce que l’on appelle la « valeur immatérielle », en faisant vivres le patrimoine mémoriel et funéraire.

http://www.defense.gouv.fr/sga/le-sga/son-organisation/directions-et-services/direction-de-la-memoire-du-patrimoine-et-des-archives-dmpa/direction-de-la-memoire-du-patrimoine-et-des-archives-sga-dmpa