BRAINE

AI06 Cimetière militaire danois de Braine

A environ 10 kms de Soissons, au bord de la route D14 en direction de Reims, la nécropole danoise de Braine se situe à la lisière nord-est du Bois de la Folie à proximité de la route N31-E46. Seul cimetière danois sur le sol français, le cimetière de Braine rend hommage à 79 soldats danois. Le cimetière est entouré d’un mur de 2 m. de haut, auquel on accède par un portail devant lequel flotte un drapeau aux couleurs du Danemark.

Braine-AI06-01

L’aménagement du cimetière présente un certain nombre d’originalités. La scénographie du cimetière s’apparente à celle des cimetières construits au Danemark, les tombes sont disposées en quinconce et recouvertes d’une végétation assez dense. Les inscriptions sur les stèles de démarquent de celles des autres nationalités. Elles ne font mention ni du grade, ni référence à l’unité de rattachement des combattants. Sur les stèles en pierre blanche sont inscrits le nom, les dates de naissance et de décès en lettres vertes; elles portent l’accent sur l’identité des hommes plus que sur leur appartenance militaire. L’inscription sur la pierre tombale du village d’origine, rend compte d’une volonté d’individualisation et d’humanisation de ces soldats, mais témoigne aussi de la reconnaissance des soldats schlesvigeois en tant que combattants à part entière. Cette exceptionnalité traduit l’attachement aux individus qui sont morts et renvoie à l’histoire particulière vécue par ces soldats de la région du Schlesvig annexée par la Prusse en 1866 et redevenue danoise en 1920.

Braine-AI06-02

De la terre fut aussi apportée du Danemark prouvant ainsi l’attachement du pays à leur combattant et réciproquement. Au fond du cimetière se dresse le monument dessiné par l’architecte danois Gundlach-Petersen, inauguré le 7 mai 1934 en présence des gouvernements danois et français. Ce monument remplace la croix de bois initialement posée dans le cimetière. Celui-ci présente une architecture simple et sobre, il est réalisé en pierre naturelle, pierre calcaire et basalte venues directement du Danemark. D’une hauteur de 2,40 m, placé sur un tertre, il porte l’inscription « SACRIFICIUM VITAE, PATRIAE VITA. » ainsi que les armes danoises et schlesvigeoises au-dessus d’une seule couronne, symbole de la réintégration du Schlesvig à la Mère- Patrie. Derrière le monument figurent des plaques en verre, fixées sur le mur blanc, sur lesquelles sont gravés les noms des soldats du Schlesvig morts pendant la Première Guerre mondiale. Derrière ce même mur, on aperçoit la nécropole nationale française de Braine.

Plus de 30 000 soldats « danois » de la province du Schleswig ont été mobilisés pour servir l’empire allemand de 1914 à 1918. Plus de 5000 d’entre eux sont portés disparus ou morts. La plupart sont inhumés dans des cimetières allemands. Il n’y a qu’à Braine, près du Chemin des Dames, qu’un petit cimetière danois a été aménagé. Lors du premier conflit mondial, 2500 autres conscrits du Jutland du sud ont déserté pour rejoindre le Danemark resté neutre. Les alliés conscients de la situation particulière de ces soldats « allemands », ouvrent des camps spéciaux à Aurillac et Feltham, où les prisonniers de guerre danois bénéficient d’un régime de faveur. Après la guerre, en 1922, la France s’est engagée à ce que toutes les tombes de ces soldats venus de cette province soient rassemblées en un même lieu. Au vu du nombre important de soldats schlesvigeois tombés au Chemin des Dames, Braine fut retenu pour accueillir le cimetière. Celui-ci regroupe les corps des soldats répartis sur l’ensemble de la ligne de front, mais aussi dans le département du Cantal (Aurillac). Ce cimetière est inauguré le 15 juin 1924.

Suites aux travaux de réhabilitation en 2013, une cérémonie solennelle organisée le samedi 15 juin 2013 en présence du prince Joachim de Danemark accompagné d’une importante délégation de son pays et des autorités civiles et militaires françaises. La rénovation récente du cimetière témoigne de la continuité mémorielle de cette histoire singulière, celle-ci s’alimentant par les cérémonies et visites régulières de civils danois.

Seul cimetière danois de la Première Guerre mondiale, ce lieu est un lieu emblématique pour le souvenir de ces combattants et pour cette nation. Nécropole de regroupement, il représente une région et traduit l’histoire particulière du Danemark, sa culture, à travers son esthétique funéraire. Particulièrement préservé et bénéficiant d’un environnement naturel boisé exceptionnel (Bois de la Folie), le site conserve une parfaite intégrité.


Caractéristiques :

Pays
France
Région
Hauts-de-France
Département
Aisne
Nationalités
Danemark
Position
lat : 49.345034, lng : 3.5346759999999904
voir sur google maps

Partagez