THIAUCOURT/REGNIEVILLE

MM01 Cimetière militaire et mémorial américain « St. Mihiel American Cemetery and Memorial »

L’American Cemetery and Memorial est situé à l’extrémité ouest de la commune de Thiaucourt-Regniéville s’inscrit dans un paysage rural et agraire.

Thiaucourt-MM01-01

Par le nombre de ses tombes (4153), ce cimetière fait partie des trois plus grands cimetières américains en Europe. Orienté nord-est sud-ouest, le site funéraire est implanté sur le plateau dominant la vallée du Rupt-de-Mad, un lieu symbolique, reconquis par l’armée américaine lors de la réduction du Saillant de Saint-Mihiel.

Son plan rectangulaire dessine un appendice au sud pour accueillir le mémorial, appendice compensée au nord par son entrée en léger retrait. Son architecture, classique, se veut solennelle afin que les visiteurs américains ressentent la puissance de l’hommage rendu par les Etats-Unis aux soldats qui reposent dans ce havre de paix. Son entrée monumentale se veut grandiose, flanquée de ses deux pavillons jumeaux et de sa grille noire et dorée. De l’entrée on jouit d’une excellente vue sur l’ensemble du cimetière. Ce dernier est divisé par les alignements de tilleuls et les allées en quatre sections carrées égales, dans lesquelles les tombes sont disposées en rangées parallèles. Les stèles sont des croix latines. Certaines croix latines en pierre marbrière taillées sont ornées d’une étoile dorée à six branches, indiquant la religion juive du soldat inhumé. D’autres croix portent sur le montant vertical la mention « Médaille d’honneur », la plus haute distinction de l’armée américaine.

Les cheminements, allée axiale et latérale, dessinent une croix latine. Au centre, un grand cadran solaire surmonté de l’aigle américain est entouré de magnifiques parterres de fleurs. Sur son piedestal, cette inscription « TIME WILL NOT DIM, THE GLORY OF THEIR DEEDS » est gravée. De ce point, on jouit d’une belle perspective sur l’alignement des croix du cimetière. A l’ouest, entre les arbres et les massifs, à l’extrémité de l’allée, la statue d’un typique soldat américain de la Première Guerre mondiale, en uniforme d’époque, debout devant la croix et à l’opposé, une table d’orientation-et un panorama sur Thiaucourt.

Thiaucourt-MM01-02

Du centre du cimetière, on a une vue splendide sur la chapelle et un bâtiment d’une grande simplicité et dignité élevé en marbre blanc. Sa forme semi-circulaire et son péristyle rappelle celui de Montsec. Deux drapeaux américains flottent. Sur le fronton de la chapelle mémorielle, on rappelle qu’elle est dédiée « To those who died for their country« . Cette inscription est reprise à l’intérieur du péristyle pour rappeler que la chapelle n’a pas été construite pour commémorer la victoire mais élevé en hommage et en remerciement aux soldats qui ont tout sacrifié. La grande urne en granit rose évoque les vases funéraires antiques. Décorée d’un cheval ailé, symbolisant l’immortalité de l’âme et son envol dans l’au-delà. Sa porte de bronze est décorée d’étoiles et de deux miniatures en bronze représentant des têtes de soldats casqués. Son intérieur est impressionnant par son autel sculpté et incrusté d’ivoire surmonté d’une très belle croix et d’une mosaïque représentant un ange rengainant son épée en signe de paix, et, à chaque extrémité des murs, un bouclier l’un aux couleurs des Etats-Unis, l’autre à celles de la France. De l’autre côté du péristyle, une salle dont deux  murs portent les listes des noms des 284 soldats dont on n’a jamais retrouvé les corps. Un astérisque indique les noms des militaires retrouvés et identifiés par la suite. Sur le mur opposé à la porte, se trouve un ensemble de plaques de marbres de couleur variées, représentant une carte au 1/10.000e qui montre le territoire libéré par l’armée américaine en marbre de couleurs variés. A l’arrière du péristyle, on aperçoit le monument du Montsec par beau temps.

La plupart des hommes inhumés en ce lieu ont perdu leur vie lors de l’offensive américaine d’août-septembre 1918 qui libère cette zone occupée par les Allemands depuis septembre 1914. Les autres soldats reposant dans le cimetière sont morts dans les secteurs environnants ou dans les zones d’entrainement des troupes situées au sud-ouest.

Dans un premier temps, après l’offensive des 12 au 16 septembre, l’endroit est provisoirement aménagé par les services américains d’enregistrement des sépultures (l’American Graves Registration Service).

Après la guerre, l’architecte new yorkais Thomas Harlan Ellet conçoit les plans de la nécropole et du mémorial. Le cimetière proprement dit aurait été inauguré le 8 novembre 1925 en présence d’Emile Borel, ministre de la Marine, M. Prüm, président du conseil des ministres du Luxembourg de l’ambassadeur américain Myron T. Herrick, d’Albert Lebrun, président du conseil général de Meurthe-et-Moselle. L’ensemble terminé et inauguré le 30 mai 1937, en présence d’Alvin Mansfield Owsey, ambassadeur des Etats-Unis en Irlande et représentant l’American Legion. Ces monuments ont été érigés par  l’ABMC (American Battle Monuments Commission).


Caractéristiques :

Pays
France
Région
Grand Est
Département
Meurthe-et-Moselle
Nationalités
Allemagne, Etats-Unis, France
Position
lat : 48.953911, lng : 5.865458999999987
voir sur google maps

Partagez