VERDUN

ME09 Nécropole nationale française du Faubourg Pavé

Verdun-ME09-01

De forme triangulaire, située dans le quartier dit du « Faubourg Pavé » à Verdun, la nécropole jouxte le cimetière civil, séparée du carré du Souvenir français par une haie. Arborée, la nécropole est accessible par deux entrées, l’une située avenue du 30e Corps qui débouche sur les canons de la Première Guerre mondiale, l’autre se situe avenue du Maréchal Joffre. Deux pilastres en pierre calcaire blanche en forme d’obélisque encadrent son  portillon métallique. Des épées et un bouclier les ornent. Sur celui de gauche est gravée la mention « Souvenir français», avec une croix latine entre les deux mots, et sur celui de droite « cimetière militaire » avec une croix de guerre. Une allée gravillonnée conduit aux sépultures, elle traverse un espace engazonné, agrémenté d’ifs, où se trouvent en son centre six pièces d’artillerie disposées en étoile et  à son extrémité le monument « Aux victimes de la barbarie nazie, aux suppliciés et fusillés connus et inconnus 1914-1918 et 1939-1945 »  La seconde entrée mène au monument principal,  ses piliers  et son portail sont identiques  à ceux de la première, ils  portent un décor polychrome, une branche de laurier enroulant une épée et une croix de guerre. Sur le pilier de gauche une plaque indique le nom du cimetière. Dans un espace engazonné, de part et d’autre de cette allée se répartissent  les sépultures individuelles.

Verdun-ME09-02

Au centre de la nécropole, au pied de la grande croix de pierre de taille du Souvenir Français, se trouvent les tombes des 7 inconnus restés à Verdun après la cérémonie du choix à la citadelle souterraine le 10 novembre 1920 du soldat inconnu français qui repose sous l’Arc de Triomphe à Paris. Le choix était effectué parmi 8 cercueils provenant de 8 secteurs de l’ancien front. Ils sont ensevelis sous l’épitaphe : « Ici repose peut-être ton père, ton fils, ton frère, ton ami mort quelque part en France au cours de la Grande Guerre ». Sur le socle de la croix sont gravés les noms des régiments, sections et escadrons auxquels appartenaient les soldats inhumés dans la nécropole. Derrière la croix s’élève le mât portant en permanence les couleurs nationales. Aujourd’hui on dénombre 5722 corps, parmi eux 5095 français, 14 russes, 1 roumain, 1 luxembourgeois, 1 indochinois et 1 chinois tués lors de la Grande Guerre, ainsi que 611 soldats de la Seconde Guerre mondiale. Hormis les tombes des inconnus, toutes les sépultures sont identifiées, provenant en effet d’un cimetière d’hôpital.

Verdun-ME09-03

Créé dès 1914 pour les victimes des combats pour Verdun et les soldats morts dans les hôpitaux de la ville, ces morts sont ceux de régiments d’infanterie, infanterie coloniale, infanterie territoriale, zouaves, tirailleurs, mixtes zouaves et tirailleurs, artillerie, artillerie d’Afrique, canonniers marins, génie, cuirassiers, hussards, dragons, aviateurs, escadrons du train des équipages militaires, sections d’infirmiers militaires, prévôté, commis et ouvriers d’administration. Les premiers soldats inhumés à Verdun le sont dès les premiers jours d’août 1914 au cimetière civil du Faubourg-Pavé et en septembre 1914 le cimetière militaire est opérationnel. Entre 1919 et 1926 et après le retrait des corps rapatriés par leur famille, il accueille les corps exhumés des cimetières militaires de Belrupt, Caserne Chevert et Eix-Abaucourt, ainsi que des corps découverts sur le champ de bataille. Puis Il regroupe les corps des soldats tués entre 1939 et 1945 exhumés dans le département de la Meuse. On procède à sa réfection totale en 1965.

La croix monumentale érigée par le Souvenir Français était initialement formée de deux arbres bruts superposés, taillée dans un sapin entier et entourée d’un tertre. Le 11 novembre 1920, lors de la mise en bière des 7 inconnus, le monument est enlacé par du lierre. Sept fosses ont été creusées dans le tertre autour de la grande croix. Trois fosses à l’avant, deux derrière et une de chaque côté du monument. Durant l’entre-deux guerres, suite à la décision du conseil municipal de Verdun de  1920, la grande croix en bois laisse place à une gigantesque croix de pierre. Chaque sépulture des inconnus est entourée et une croix en son milieu indique « Soldat français inconnu mort pour la France ». Le monument central est entièrement nettoyé en 2006. En 2014, le Souvenir Français a mis en place, au niveau du carré des inconnus, une vasque permettant de recevoir la flamme du souvenir lors des cérémonies.

Chaque 10 novembre, au pied de la croix monumentale, au milieu du carré arboré où reposent les 7 soldats inconnus, une cérémonie est organisée par le Souvenir Français en hommage aux combattants de la Grande Guerre et en particulier à tous les inconnus. Cette cérémonie est complétée par des cérémonies du souvenir initiées par les associations.


Caractéristiques :

Pays
France
Région
Grand Est
Département
Meuse
Nationalités
Chine, France, Indochine, Luxembourg, Roumanie, Russie
Position
lat : 49.15894, lng : 5.386756999999989
voir sur google maps

Partagez